Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • tu ne pourras pas sauver le monde

    pluie.jpg

    C'est ce que m'a dit récemment une amie qui me connaît bien ...

    Elle ne parlait d'ailleurs pas d'écologie mais de mon métier que j'ai toujours essayé d'exercer avec passion. Elle sait que je suis entière, idéaliste mais à dire vrai ce trait de caractère est en train de me consumer doucement.

    Je vis des jours difficiles au travail. Depuis ma reprise l'année dernière, je suis remplie de doutes sur l'adéquation entre mon idéal et la réalité et j'ai de plus en plus de difficultés à accepter le grand écart. Il serait presque vital que je l'accepte pourtant ...

    Et en dehors de ces doutes, je subis une pression hiérarchique qu'on pourrait qualifier de harcèlement car elle ne touche pas que la sphère professionnelle mais également mon entité personnelle. Quand les réflexions sont à propos de ma manière de m'habiller ou de mes choix de vie, elles ont pour but d'annihiler la personne que je suis.

    J'essaie d'organiser ma résistance mais en règle générale, lorsqu'une personne se trouve victime de harcèlement, c'est aussi parce qu'elle est dans une période de sa vie fragilisée.

    Ma fragilité, c'est que j'ai longtemps cru que je pourrais sauver le monde. J'ai choisi mon métier pour cette raison, je me suis engagée dans un combat écologique également dans cette optique. J'ai toujours eu beaucoup d'admiration pour les figures héroïques qui ont su résister, qui ont cru que leurs idéaux, ça pouvait être le monde.

    Aujourd'hui, je suis à un tournant de ma vie. J'aimerais tellement croire que ma goutte d'eau pourrait changer les choses mais pour l'instant, cette goutte d'eau, elle me vide, elle me vide de mon énergie vitale. Il est peut-être temps d'accepter la réalité ...

    Vous savez désormais ce qui m'éloigne un peu d'ici, la boule nouée au ventre chaque jour, les jambes flageolantes quand il s'agit de prendre le chemin du travail. Je n'aurais jamais pensé que ça puisse m'arriver un jour, moi qui paraît si forte pour les autres.

    Je vais rebondir, parce que c'est comme ça et que c'est moi. Je vais tenter de revenir ici pour garder une petite fenêtre d'espoir sur le changement de ce monde.