Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

commencer le chemin

forêt.png

vers le zéro déchet ...

Je ne sais pas trop où vous en êtes dans la démarche vers le zéro déchet qui englobe beaucoup de gestes qui ont un vrai impact écologique. Je pense que ça peut être vite compliqué de savoir par où commencer, surtout sans structure autour de soi facilitant la tâche. Voici donc les quelques règles qui me semblent simples à mettre en oeuvre, sans être obligé de parcourir 50 km pour trouver une poule !

D'abord, précisons que le zéro déchet n'est pas : aucun déchet du tout. C'est plutôt : tendre vers le zéro déchet non recyclable. Béa Johnson explique dans son livre qu'elle a des déchets de carton ou de verre, mais comme ils sont recyclables, on ne les comptabilise pas en déchet.

Je vais fonctionner par catégorie :

* nourriture

Comment concilier le zéro déchet et les courses dans sa ville qui n'a pas de vente en vrac ?

- au supermarché : privilégier les emballages en carton et les emballages en verre. Je garde même les bocaux pour différents usages (y mettre mon thé en vrac, faire un emballage cadeau quand j'offre des gourmandises, les utiliser pour les cadeaux des maîtresses, y ranger mes boutons ... ). Eviter au maximum les emballages plastiques et surtout les suremballages.

- si vous avez un marché pas loin, privilégiez les sacs en papier pour emballer vos fruits et légumes. Ces mêmes sacs peuvent resservir plusieurs fois et je m'en sers aussi pour emballer le goûter des enfants ou un fruit que je veux transporter au bureau.

- vérifiez si vous pouvez trouver un crémier/fromager sur votre marché, il sera normalement plus ouvert qu'au supermarché pour vous emballer les fromages dans du papier ou les mettre dans des bocaux si vous avez eu le courage d'en apporter.

- de même, essayez de trouver un boucher ou un poissonnier en dehors du supermarché qui vous emballera la viande ou le poisson dans un emballage papier. Si vous le souhaitez, réduisez la viande et le poisson, ça fera moins de déchets et ça sera bénéfique pour votre santé et votre porte-monnaie.

* produits d'entretien

- je suis passée depuis pas mal de temps au trio : bicarbonate, vinaigre, savon noir que j'achète en grands contenants et qui nettoient tout sans difficulté. J'ai récupéré un vaporisateur vide que je remplis d'eau chaude, de bicarbonate et de vinaigre. J'en vaporise partout (même sur les tâches) et ça fonctionne très bien.

- j'ai bien entendu viré toutes les lingettes jetables et je ne me sers que de microfibres ou de linge en éponge que je lave après chaque utilisation en machine.

- pour la lessive, si vous ne vous sentez pas l'âme d'une apprentie chimiste (et encore, il faut faire fondre du savon de marseille, ajouter bicarbonate et vinaigre et laisser reposer une nuit, je pense que c'est à la portée de tout le monde), tournez vous vers une lessive emballée dans du carton.

* cosmétiques

- je suis passée sans difficulté aux cotons démaquillants lavables, je trouve cette pratique quasiment identique à l'utilisation de cotons jetables et je pense que c'est assez simple à mettre en place (je découpe de vieilles serviettes, un tour de machine à coudre, et c'est prêt).

- ensuite, tout dépend de votre motivation : soit vous restez au gel douche mais essayez de prendre un grand contenant, quitte à le transvaser dans un plus petit flacon que vous aurez conservé. Ou vous êtes une warrior et passez dans ces cas là au savon. J'y suis passée depuis plusieurs mois et il existe aujourd'hui suffisamment de savons bio de bonne qualité qui ne déssèchent pas la peau pour trouver celui qui vous convient.

- plutôt que de multiplier les produits miracles, essayez de simplifier votre routine (ce que je fais depuis des années et ma peau m'en remercie). Je suis aux huiles végétales pour le visage et le corps mais je peux concevoir que ça ne plaise pas à tout le monde. A mon sens, un démaquillant, une lotion (eau florale), une crème doivent suffire pour le visage. Ajoutez une crème pour le corps et vous êtes parés.

Voilà ce qui me semble le plus simple à mettre en place quand on veut débuter le zéro déchet. Prenez le temps (3 mois environ) de caler vos nouvelles habitudes avant d'ajouter quelque chose de nouveau. Et prenez cela comme un jeu, pas comme une contrainte, ça aide beaucoup.

Commentaires

  • Je suis moi-même, comme toi, dans la recherche du zéro déchets.
    Pour le moment, là ou j'ai quelques difficultés, ce sont les restes de nourriture.
    Pas de jardin, je ne sais pas trop quoi faire de mon compost, et n'ai pas de cochon à la maison ^^
    En tout cas ça fait du bien de voir des gens qui se bougent :)

  • En route aussi vers le zéro déchet ... je fais le gel douche (avec du savon d'Alep) , la lessive (savon de marseille + bicar , mais on va essayer la cendre) , on achète ce qu'on peut en vrac , j'ai des lingettes lavables pour e visage ... Mais on a beau faire nos yaourts dans de jolis pots en verre , on a pas encore trouvé de vendeur de lait en direct, avec bouteilles consignées si possible, et mes nains se boulottent 18 petits suisses par semaine ! chez nous les pots de yaourt partent au recyclage ... mais sont ils vraiment recyclés ?

Les commentaires sont fermés.