Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

écologie et cie

  • commencer le chemin

    forêt.png

    vers le zéro déchet ...

    Je ne sais pas trop où vous en êtes dans la démarche vers le zéro déchet qui englobe beaucoup de gestes qui ont un vrai impact écologique. Je pense que ça peut être vite compliqué de savoir par où commencer, surtout sans structure autour de soi facilitant la tâche. Voici donc les quelques règles qui me semblent simples à mettre en oeuvre, sans être obligé de parcourir 50 km pour trouver une poule !

    D'abord, précisons que le zéro déchet n'est pas : aucun déchet du tout. C'est plutôt : tendre vers le zéro déchet non recyclable. Béa Johnson explique dans son livre qu'elle a des déchets de carton ou de verre, mais comme ils sont recyclables, on ne les comptabilise pas en déchet.

    Je vais fonctionner par catégorie :

    * nourriture

    Comment concilier le zéro déchet et les courses dans sa ville qui n'a pas de vente en vrac ?

    - au supermarché : privilégier les emballages en carton et les emballages en verre. Je garde même les bocaux pour différents usages (y mettre mon thé en vrac, faire un emballage cadeau quand j'offre des gourmandises, les utiliser pour les cadeaux des maîtresses, y ranger mes boutons ... ). Eviter au maximum les emballages plastiques et surtout les suremballages.

    - si vous avez un marché pas loin, privilégiez les sacs en papier pour emballer vos fruits et légumes. Ces mêmes sacs peuvent resservir plusieurs fois et je m'en sers aussi pour emballer le goûter des enfants ou un fruit que je veux transporter au bureau.

    - vérifiez si vous pouvez trouver un crémier/fromager sur votre marché, il sera normalement plus ouvert qu'au supermarché pour vous emballer les fromages dans du papier ou les mettre dans des bocaux si vous avez eu le courage d'en apporter.

    - de même, essayez de trouver un boucher ou un poissonnier en dehors du supermarché qui vous emballera la viande ou le poisson dans un emballage papier. Si vous le souhaitez, réduisez la viande et le poisson, ça fera moins de déchets et ça sera bénéfique pour votre santé et votre porte-monnaie.

    * produits d'entretien

    - je suis passée depuis pas mal de temps au trio : bicarbonate, vinaigre, savon noir que j'achète en grands contenants et qui nettoient tout sans difficulté. J'ai récupéré un vaporisateur vide que je remplis d'eau chaude, de bicarbonate et de vinaigre. J'en vaporise partout (même sur les tâches) et ça fonctionne très bien.

    - j'ai bien entendu viré toutes les lingettes jetables et je ne me sers que de microfibres ou de linge en éponge que je lave après chaque utilisation en machine.

    - pour la lessive, si vous ne vous sentez pas l'âme d'une apprentie chimiste (et encore, il faut faire fondre du savon de marseille, ajouter bicarbonate et vinaigre et laisser reposer une nuit, je pense que c'est à la portée de tout le monde), tournez vous vers une lessive emballée dans du carton.

    * cosmétiques

    - je suis passée sans difficulté aux cotons démaquillants lavables, je trouve cette pratique quasiment identique à l'utilisation de cotons jetables et je pense que c'est assez simple à mettre en place (je découpe de vieilles serviettes, un tour de machine à coudre, et c'est prêt).

    - ensuite, tout dépend de votre motivation : soit vous restez au gel douche mais essayez de prendre un grand contenant, quitte à le transvaser dans un plus petit flacon que vous aurez conservé. Ou vous êtes une warrior et passez dans ces cas là au savon. J'y suis passée depuis plusieurs mois et il existe aujourd'hui suffisamment de savons bio de bonne qualité qui ne déssèchent pas la peau pour trouver celui qui vous convient.

    - plutôt que de multiplier les produits miracles, essayez de simplifier votre routine (ce que je fais depuis des années et ma peau m'en remercie). Je suis aux huiles végétales pour le visage et le corps mais je peux concevoir que ça ne plaise pas à tout le monde. A mon sens, un démaquillant, une lotion (eau florale), une crème doivent suffire pour le visage. Ajoutez une crème pour le corps et vous êtes parés.

    Voilà ce qui me semble le plus simple à mettre en place quand on veut débuter le zéro déchet. Prenez le temps (3 mois environ) de caler vos nouvelles habitudes avant d'ajouter quelque chose de nouveau. Et prenez cela comme un jeu, pas comme une contrainte, ça aide beaucoup.

  • Pour l'année 2016

    21476_984838724923300_6345616453152283671_n.jpg

     

    Je nous souhaite à tous une très bonne année 2016, bien meilleure je l'espère que 2015 (même si pour certains sur un plan personnel, 2015 a certainement été une bonne année).

    En ce qui me concerne, 2016 sera une année de changement. Les récents évènements liés à mon métier m'ont engagée dans une réflexion profonde sur ma vie, ce que je suis, ce que je veux faire et je refuse désormais de demeurer dans un contexte de souffrance. Je sais qu'il m'est plus facile que d'autres d'envisager un changement de vie car mon mari me soutient et que nous pouvons vivre correctement sur un seul salaire. Ca n'en reste pas moins une décision difficile qui n'est pas sans conséquence sur notre façon de vivre mais de toute manière, la sobriété m'appelle depuis trop longtemps maintenant.

    J'aimerais que 2016 soit aussi une année créative pour moi et une année manuelle. Je me suis rendue compte qu'à part la cuisine et l'écriture, je ne savais pas faire grand chose de mes mains et que ma créativité ne s'est pas épanouie depuis longtemps. Or, je sens qu'elle est en moi et que j'ai besoin de creuser cet aspect de ma personnalité pour me sentir bien.

    Je vous souhaite aux uns et aux autres d'être dans votre voie, de la trouver et surtout de rester en cohérence avec ce que vous êtes.

  • Un anniversaire et des idées

    Ma fille de 9 ans m'a expressément demandé un anniversaire Harry Potter, elle est fan de la saga et des personnages.

    Je me suis donc creusé la tête pour trouver des idées pas chères et qui ne génèrent pas trop de déchets (même s'il y en avait, malheureusement).

    Il y a quelques mois, j'ai acheté un lot de pinces à linge en bois pour diverses utilisations et après compilation d'images sur pinterest, l'idée m'est apparue, un peu comme Dieu à Jeanne d'Arc, de dessiner les trois principaux personnages de la saga (Harry, Ron et Hermione). Et pour le coup, le lest de mes ballons transformés en hiboux était tout trouvé, avec un petit morceau de carton pour stabiliser l'édifice.

    J'ai recyclé deux marmites de sorcière achetées pour Halloween, un bocal le Parfait pour y mettre des yeux bien dégoûtants, de vraies petites citrouilles que j'utilise en soupe ou rôties.

    Pour les animations, un photobooth avec un balai de sorcière, l'écharpe de Harry appartenant à ma fille, une cape noire faisant partie des déguisements des enfants et les lunettes de Harry ; un jeu de mimes basé sur les personnages de la saga, et le choixpeau avec quelques questions pour déterminer dans quelle maison allaient les enfants.

    Le clou du goûter a été le gâteau, enfin plutôt les gâteaux, puisque j'ai cuisiné de petits muffins au chocolat que j'ai placés au fond de pots (en plastique recyclé d'ailleurs qui serviront pour les plantations du printemps) et pour donner l'illusion de terre, j'ai écrasé des oréo. Un radis pour un parfait dupe des mandragores, je peux vous dire que mes gâteaux ont fait parler les enfants (et croyez le ou non, la majorité d'entre eux ont mangé leur radis ! ).

    Chaque invité est reparti avec sa petite figurine et son ballon, des petits cadeaux faits main qui ont semblé leur faire plaisir (mais comment être sûre avec des enfants de 9 ans ?  ;-)  )

    Ma fille était ravie en tout cas.

    IMG_20151107_104643.jpg

    IMG_20151107_111008.jpg

    IMG_20151107_140403.jpg

    IMG_20151107_140608.jpg

    Et pour les cadeaux, une partie d'entre eux était chinée, la machine à écrire et la baguette de Harry. Ma fille était très demandeuse d'une machine et je dois dire que c'est vraiment une bonne idée, ça l'oblige à faire attention à ce qu'elle écrit, étant donné qu'elle ne peut pas corriger ses erreurs. Elle rêve de devenir le nouveau Tintin ou même Victor Hugo (elle a de l'ambition ma fille ! Bon, je vous rassure, elle n'a pas lu les Misérables en version intégrale quand même, je ne sais pas trop d'où lui vient cette passion pour Victor Hugo).

    IMG_20151106_122230.jpg

  • parfois, faire une pause

    pour mieux revenir. 

    J'ai eu un moment de doute, de flemme aussi sûrement. Mais je n'ai pas envie d'arrêter ce blog et cette parenthèse qu'il m'offre. 

    Je vais juste élargir les sujets dont je parle. Toujours parler d'écologie, de minimalisme, mais pas que ... Montrer les différentes facettes de mon âme. Si le coeur vous en dit de continuer à me suivre ici, je continue à vous accueillir les bras et le coeur grands ouverts. 

  • une première au camping

     

    20150704_183243.jpg

     

    20150704_183251.jpg

     

    20150704_204819.jpg

     

     

    20150706_213908.jpg

     

    Bon, j'espère publier un peu plus souvent car nous venons enfin de changer d'ordinateur (et de passer du côté obscur de la force, c'est à dire mac). Jusqu'ici, notre ordinateur à la maison ramait comme un fou et je tapais donc mes notes soit sur mon ordi au bureau (mais bon, je n'ai pas toujours le temps de m'y coller), soit avec ma tablette mais je déteste écrire avec une tablette !

    Venons en à nos moutons, nos super vacances en camping. Enfin, nombre d'entre vous objecteront camping de luxe, mais c'était vraiment une première pour moi et je voulais y aller en douceur. Nous avons donc trouvé un camping à la ferme, avec tipis et lodges. L'emplacement était exceptionnel, dans la campagne face au lac de Serre-Ponçon. Les hébergements étaient peu nombreux, très espacés dans un lieu clos. Juste derrière notre tipi, se trouvait un poulailler hyper propre, avec poules, poneys et lapins auxquels les enfants pouvaient donner à manger le soir. 

    Notre tipi avait donc un plancher de bois, une petite terrasse, de vrais lits, un frigo, une gazinière, bref un confort hyper appréciable. 

    Mais ça n'en restait pas moins du camping, avec un bloc sanitaire à quelques mètres et surtout cette profonde impression de liberté. 

    Le camping m'a surtout apporté ça : cette tranquillité d'esprit, cette liberté, le fait de ne se soucier de rien en terme de ménage, rangement, cuisine. 

    Nous faisions des choses très simples à cuisiner, essentiellement à partir des produits de la ferme où nous nous trouvions (des tomates absolument délicieuses, des courgettes jaunes à tomber et un melon sucré comme il faut). Des salades, sandwichs, un barbecue de temps en temps (des barbecues communs étaient à disposition). 

    Les enfants se sont vite faits des amis et nous ne les avons quasiment pas vu des vacances (enfin quand nous nous trouvions au camping). 

    Pour ne pas nous retrouver piqués par les moustiques, nous nous couchions quand nous n'avions plus assez de lumière pour lire et nous nous levions tôt pour profiter de la tranquillité des lieux. 

    Clairement, je n'irai pas dans tout type de camping, je recherche des endroits authentiques, calmes, en pleine nature mais nous envisageons fortement la location d'un combi l'année prochaine afin d'alterner camping sauvage et campings en itinérant. 

    Camping ferme décou'verte à Baratier près d'Embrun